Un rapport souligne de l'ingérence étrangère «très probable» lors des élections de 2019 - Le Projet Démocratie
propulsé par

CPAC

Un rapport souligne de l'ingérence étrangère «très probable» lors des élections de 2019

La ministre des Institutions démocratiques, Karina Gould, le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, et la chef du Centre de la sécurité des télécommunications (CST), Shelly Bruce, ont tenu une conférence de presse à Ottawa pour commenter le rapport du CST sur les cybermenaces qui planent sur le processus électoral du Canada et sur les élections fédérales de 2019.

«Le gouvernement ne peut contrer toutes les menaces quant au processus électoral, mais peut en réduire leurs impacts», a souligné la ministre Gould.


CPAC utilise des témoins pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site Web et pour vous présenter de la publicité ciblée grâce à nos partenaires publicitaires. En continuant à utiliser notre site Web, vous acceptez d’utiliser nos témoins. Veuillez consulter notre Politique de confidentialité pour vous renseigner davantage à ce sujet ou cliquer «Je ne suis pas d’accord» pour retirer votre consentement aux témoins publicitaires.